» Unesco - Inventaire supplémentaire des Monuments historiques - ONU. » Site archéologique de Leptis Magna (Lybie)
 
Tout déplier Tout replier

 

Site archéologique de Leptis Magna (Lybie)
Patrimoine mondial de l’ UNESCO

 

Renseignements pris sur Wikipédia,

Inscrit en 1982 sous N° 183 sur la longue liste des chefs d’oeuvre classés au patrimoine mondial de l’ UNESCO,

Leptis Magnaa probablement été fondée par les Phéniciens. Elle prit toute son importance lorsque Carthage étendit sa domination au bassin méditerranéen au IVè siècle avant J.C..

A l’issue de la 3 ème guerre punique, elle passe sous le contrôle de la république romaine.

Leptis connut sa plus grande prospérité quand en 193, un de ses enfants, Lucius Septime Sévère, devint empereur.

Il favorisa sa ville natale, notamment en bâtissant de somptueux monuments, qui en firent l’une des trois plus belles villes africaines, rivalisant avec Carthage et Alexandrie.

Bélisaire reprit Leptis Magna pour le compte de Byzance et en 534 renversa le royaume des Vandales.

En 650, elle fut envahie par les Arabes qui l’abandonnèrent.

Le site oublié, fut enseveli sous les sables.

Ce ne fut qu’au XVII è siècle qu’il fut redécouvert et exploité pour ses matériaux : les colonnes utilisées pour le Grand Autel de l’ Abbaye de St-Germain des Prés se trouvent maintenant dans la Grande Galerie des peintures du Louvre, où elles ont été transférées à la Révolution lors de la destruction de cet autel.

L’exploration archéologique débuta avec l’arrivée des italiens au début du XXè siècle.

Aujourd’hui, le site de Leptsi Magna constitue l’un des plus impressionnants vestiges de l’ Empire romain.

A voir, lorsque la paix reviendra dans cette région :

- Le port antique

- l’ arc de Septime Sévère

Septime Sévère

- les thermes d’ Hadrien

- le Nymphée

- la rue à colonnades

- le forum sévèrien

- la basilique sévèrienne

- le Forum Vetus

- le théâtre

- le marché

- le Chalcidium

- les thermes de la chasse

- l’hippodrome

- l’ amphithéâtre

. -.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Irina Bokova , directrice générale de l’ UNESCO, a fait une déclaration demandant que les opérations militaires soient effectuées dans le respect de la convention de La Haye pour la protection des biens culturel en cas de conflit armé.

Cinq autres sites sont inscrits au patrimoine mondial par L’ UNESCO en Lybie.

. -.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.-.

Lu dans la presse , début juillet 2011 :

" le conflit en cours menace le site archéologique de Leptis Magna .. Un lieu situé à quelque 120 km de la capitale et où les forces de M. K. cachent des armes, a affirmé* hier l’organisation Patrimoine sans frontières (PSF)".

* non, l’organisation PSF n’affirme rien de tel. Ces informations proviennent d’articles respectivement du Washington Post et du Huffington Post, et de l’ Unesco.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter