Tout déplier Tout replier

 

Julien Marinetti
un peintre et sculpteur

 

Julien

Julien Marinetti comme un chien fou

Itinéraire d’un peintre et sculpteur qui s’invente et se renouvelle sans cesse sous l’oeil de Doggy John, cet ami d’enfance aux mille costumes qui l’a propulsé sur le devant de la scène.

Julien

"Je n’avais pas d’argent pour payer un modèle. Alors j’ai peint mon propre bouledogue"

Le Plaza Athénée, mythique palace parisien, en accueillait l’an denirer quelques spécimens dans sa cour intérieure, pour une exposition temporaire.

C’est au tour du New York Palace, Madison Avenue, d’exposer une vingtaine de ces "Doggy John" ainsi qu’une sculpture monumentale jusqu’à la fin septembre 2011.

Derrière ces chiens de bronze, peints et laqués, un outsider français : l’artiste Julien Marinetti.

Sur ses John de bronze, il a l’idée d’apposer une peinture au style violemment coloré, comme une mise en 3D de ses tableaux.

Un galeriste parisien Laurent Coquant est séduit.

Lancé, Julien Martinetti a élargi son bestiaire :

. Popy l’ours,

. Kwak le canard et

. Skull le crâne.

Des effigies naïves et acidulées dont raffolent quelques collectionneurs fortunés.

Il s’adonne aujourd’hui de nouveau à la peinture et exécute à toute vitesse de grands tableaux ni abstraits,nni figuratifs, au trait sauvage.

Julien Marinetti, c’est un chien fou de l’art, dont l’appétit ne sera jais rassasié.

Inspiré d’un article du Magazine Beaux Arts Mai 2011

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter