» Châteaux de Versailles, Fontainebleau, Chenonceaux, Chantilly » sept. 2010 à déc. 2010 : Takashi Murakami
 
Tout déplier Tout replier

 

sept. 2010 à déc. 2010 : Takashi Murakami

 

takashi

Le projet le plus brûlant et sans doute le plus amusant - a été, l’organisation de

" Murakami Versailles"

première grande retrospective en France de l’artiste japonais.

Elle s’est tenue du 14 septembre au 12 décembre 2010 et , a donné lieu à une belle polémique autour de l’art contemporain dans une demeure royale.

D’autant que Murakami crée des oeuvres très colorées, héritées de l’esthétique manga.

manga

Selon l’artiste, "l’exposition bénéficie d’un très important mécénat de l’ Etat du Qatar, dans le cadre de son programme Doha capitale culturelle 2010, piloté par le Qatar Museums Authority".

il n’y a pas de chiffes officiels, mais de bonne source, le coût de

"Murakami Versailles"

serait de 2.000.000 d’euros, semblable donc à celui de "Jeff Koons Versailles.

Le mécénat du Qatar couvrirait l’ensemble des dépenses.

Murakami n’est resté là que quelques mois.

Mais deux autres installation contemporaines devraient durablement s’implanter à l’intérieur et à l’extérieur du château de Versailles.

Jean-Jacques Aillagon réfléchit à installer une oeuvre pérenne autour de l’escalier Gabriel ( sans doute, le plafond) et dans un bosquet du parc.

Afin de ne pas brusquer les esprits, il a demandé à

- Martin Bethenod, ancien directeur de la Fiac récemment nommé à la direction du Palazzo Grassi et à

- Guy Tortosa, inspecteur au ministère de la Culture, de lui faire des propositions d’ici à la fin juin 2010.

Rédactrices de l’article : Claire Bommelaer et Valérie Duponchelle

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter