» Châteaux de Versailles, Fontainebleau, Chenonceaux, Chantilly » Versailles ne veut plus de poussière dans ses allées
 
Tout déplier Tout replier

 

Versailles ne veut plus de poussière dans ses allées

 

J.J. Aillagon, président de l’établissement public du musée et du domaine et le PDG de Colas, on signé une convention de mécénat d’un montant de "1,9 à 2,3 millions d’euros".

Objectif :

débarrasser les allées du château de la poussière que soulèvent les millions de visiteurs.

Elle s’engouffre par les fenêtres du château, ouvertes faute de climatisation et se dépose aussi " sur les feuilles des plantes", déplore Alain Baraton, le jardinier de Versailles.

Les 43 allées (40.000 m2) seront donc enrobées.

Pas question de les couvrir de macadam. Elles auront droit au Végécol, qui a déjà fait ses preuves auprès de restaurateurs lassés de voir leur établissement souillé par les semelles blanches de clients garés sur les graviers.

Le matériau est composé d’une colle 100% naturelle liant des cailloux "ocre dans le Rousillon, granitique en Bretagne, à silex blond à Versailles".

Pour certains endroits du parc, Colas utilisera un nouveau revêtement créé spécialement pour Versailles, baptisé Héliocol, en clin d’oeil au Roi-Soleil.

Les travaux, étalés sur quatre ans, débuteront le 10 mai autour du bassin d ’ Apollon.

Valérie Sasportas

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter