Tout déplier Tout replier

 

Pollock - Film d’Ed Harris

 

Dix ans pour devenir Pollock !

Ed Harris a produit , réalisé et tient le rôle titre d’un film sur Jackson Pollock.

"J’ai toujours défendu les opprimés et, selon moi, Pollock en était un. Il ’était pas adapté à la vie sociale, sous quelque forme que ce fût. Il était très intelligent, mais sans beaucoup d’instruction, il était instable, il avait une très mauvaise opinion de lui-même.

A bien des égards, il était très craintif et pourtant il était bien décidé à peindre, car cela lui donnait un but, mais aussi à se faire un nom et à trouver son propre style.

En cela , je l’admire.

Parfois, il me faisait pitié. Sa souffrance morale était incroyable, surtout à la fin de sa vie. Même s’il était un monstre, son angoisse métaphysique était telle qu’il était au supplice.

Pollock était alcoolique et à la limite de la schizophrénie. Dans ce film, on vous voit craquer à plusieurs reprises. Cela vous est-il déjà arrivé ?

Oui, chaque jour que j’ai travaillé sur ce film ! Le travail de préparation a été très difficile et le tournage a vraiment été quelque chose ! Un jour, pendant la deuxième semaine de tournage, je me suis effondré. Nous étions en train de tourner la scène dans la galerie de tableaux. Soudain mon corps m’a lâché. Nous avons dû tout arrêter. J’ai pris quelques jours de repos.

Ed Harris

Ed Harris interprétant le fameux ballet d’éclaboussures et de projection de peinture.

Le rôle est très intense, très difficile. Que vous ayez voulu en plus réaliser ce film alors que vous n’aviez aucune expérience en tant que réalisateur est surprenant...

Je sais, cela paraît un peu absurde. Ce film est devenu un véritable défi. Beaucoup de gens m’ont soutenu. Je me suis dit : je connais trop bien mon sujet et j’ai travaillé trop longtemps sur ce film pour ne pas le réalsier moi-même.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter