» Unesco - Inventaire supplémentaire des Monuments historiques - ONU. » Irina Bokova, une femme à la tête de l’Unesco
 
Tout déplier Tout replier

 

Irina Bokova, une femme à la tête de l’Unesco

 

Article du journal de l’ Association "Femmes 3000"

Irina Bokova

Une femme à la tête de l’Uneco

Il aura fallu cinq tours de scrutin, le 22 septembre 2009, pour que

Irina Bokova

soit élue directrice générale de l’ Unesco.

Une victoire historique : elle sera la première femme à diriger cette grande institution, partenaire de Femmes 3000, au cours de ces dernières années.

Un partenariat que nous souhaitons renouveler.

Elle sera aussi la premiere directrice originaire de l’ Europe orientale.

Irina Bokova occupait, depuis 2005, le poste d’anbassadeur de Bulgarie en France et auprès de l’ Unesco.

Elle connaît donc bien et la France et l’ Unesco.

Agée de 57 ans, cette mère de famille, polyglotte a devant elle un vaste chantier à sa mesure : de la création de nouveaux programmes d’éducation à la sauvegarde d’un partrimoine trop souvent menacé, en passant par la défense d’une véritable liberté d’expression.

Au temps de la dictature communiste, la nouvelle directrice de l’ Unesco a bénéficié d’une formation très privilégiée, grâce à son père, personnage important du Parti Communiste Bulgare.

Après des études secondaires en anglais, elle a intégré le célèbre institut des relations internatnionales de Moscou. Véritable pépinière de talents ( ?)

Une fois diplômée, dès les années 80, elle est nommée conseillère aux Nations Unies.

Commence pour elle une carrière internationale, suivie dans la foulée de la chute du mur de Berlin, d’une carière pollitique.

"Je n’ai jamais cru au conflit des civilisations" a-t-elle affirmé, lors de son élection.

Son objectif : construire un nouvel humanisme dans un contexte de dialogue et de tolérance.

Bon vent, Madame Bokova !

Maryse Wolinski

Association "Femmes 3000"

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter