» VENISE - La Biennale » Xavier Veilhan à Venise, entre immersion et élixir
 
Tout déplier Tout replier

 

Xavier Veilhan à Venise, entre immersion et élixir

 

*

L’ artiste transformera le pavillon français de la 57 ème Biennale de Venise en "Studio Venezia", un laboratoire où les musiciens exposeront au public leurs recherches créatives. Sept mois de présence sur la lagune et un budget assez conséquent.

*

Venise

Studio Venezia, maquette préparatoire (détail) du pavillon français.

*

Extraits d’un article de l’excellente Valérie Duponchelle

Tout le monde connait Xavier Veilhan, même moi, pour l’avoir rencontré dans son studio à deux pas du cimetière du Père Lachaise, il y a quelques années.

En 2009, il a été le créateur - entre autres - du" carrosse violet de Louis XVI filant à vive allure sur les pavés royaux de Versailles". Celui qui "hissa les architectes en guest stars à facettes sur des socles évidés et bancals devant le grand parterre".

En 2017, il défendra les couleurs de la France à la Biennale de Venise à partir du 9 mai, pour sept mois.

"Le pavillon français sera une "structure de condensation", où les musiciens invités, de l’électro à la musique baroque, offriront le spectacle de la création.

Pas de liste de noms dévoilés, mais un protocole qui contraindra l’artiste à rester sept mois non-stop à Venise.

Anxieux comme un chef d’orchestre avant Le Ring, Xavier Veilhan parle par images d’une "exposition immersive et intime" et d’une sorte d’élixir qui mêlera les talents au jour le jour.

L’ idée du projet collectif plaît en nos temps chahutés. Il y a déjà un projet d’exportation d’un Studio Lisboa au Maat de Lisbonne.

Le budget de ce "long-métrage" évolutif est de 1,80 M d’euros, financé au tiers par l’argent public.

On est loin de la modeste feuille de papier."

Valérie Duponchelle

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter