Tout déplier Tout replier

 

Au Galop des Hussards

 

*

*

*

Hussards

* *

Au moment au Michel Déon vient de nous quitter, le 28 décembre 2016, ce livre de Christian Millau est à lire et à relire.

*

* 4ème de couverture.

*

"Mon cher Christian, j’ai l’idée d’un livre que vous devriez écrire et qui serait à la fois, Les Contemporains de Jules Lemaitre et l’anti-Tout-Paris de Françoise Giroud".

Ainsi s’adressait, en 1954, Roger Nimier à son ami et compagnon de journalisme littéraire, Christian MIllau. Il n’aura pas fallu plus d’une bonne quarantaine d’années à celui-ci pour réaliser le projet du Hussard ..

Le résulta va bien au-delà de l’habituel ouvrage de Mémoires. A travers les personnages qui, de Nimier à Céline, de Blondin à Aymé de Morand à Chardonne, de Laurent à Cendrars, de Mauriac à Sartre ou Aragon, ont embrasé les années 50, c’est avec la fougue, le mordant et souvent la drôlerie d’un livre d’action que l’auteur tire le portrait d’une époque.

Une époque clé dans l’histoire littéraire du XXè siècle où l’on voit une bande de jeunes hussards, sans dogme ni uniforme, s’envoler, plume au poing, à l’assaut d’une France qui n’est pas celle des Lumières mais celle du couvre-feu imposé par le stalinisme et le conformisme intellectuel.

Avant de devenir le chroniqueur gastronomique célèbre dans le monde enier, Christian Millau, recruté à l’âge de 20 ans par Le Monde, s’était engagé dans le journalisme littéraire en rejoingnant Roge Nimier, en 1951, à Opéra et l’avait suivi, tout au long des années 50, dans la grande cavalcade des Hussards

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter