» Etres d’exception - artistes ou non » Taslima Nasreen
 
Tout déplier Tout replier

 

Taslima Nasreen

 

Taslima Nasreen fondamentalistes islamistes qui ont juré sa perte.

D’abord réfugiée en Inde, après la Suède, l’ Allemagne et les Etats-Unis, Taslima Nasreen erre désormais de pays en pays, "voix désincarnée", lâchée par "tous ceux qui la soutenaient dans le passé" et "qui ont disparu dans le ténèbres".

Petit signe d’espérance :

le 9 janvier 2009, elle a reçu le premier prix

Simone de Beauvoir

pour la liberté des femmes, décerné aussi à la Néerlandaise

Ayaan Hirsi Ali.

Un geste de soutien et un espoir de mobilisation internationale pour cette femme de 46 as, meurtrie et fatiguée de cette vie passée à fuir la haine.

Catherine Robin Magazine Elle

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter