» Violences faites aux femmes, aux enfants, aux personnes âgées » Kamem Daoud - Algérie : jets d’acide et coups de peinture indélébile sur les jambes ..
 
Tout déplier Tout replier

 

Kamem Daoud - Algérie : jets d’acide et coups de peinture indélébile sur les jambes ..

 

*

..." Mais ce mouvement s’est inversé de l’autre côté de la mer.

Les islamiste, y compris d’Etat, ont restauré l’ordre patriarcal dans la rue.

Le cas de l’ Algérie est exemplaire.

Aux coups de peinture indélébile projetés sur les jambes des étudiantes en jupe ( comme à l’université de Constantine en 1970)

a succédé en 1984 un Code de la famille régressif qui fait des femmes des mineures à vie,

puis en 1990 des jets d’acide sur les lycéennes non voilées du lycée français Descartes, avant sa fermeture."

*

Kamel Daoud, écrivain algérien, récompensé par le prix Lagardère du journaliste de l’année pour ses chroniques dans Le Point.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter