Tout déplier Tout replier

 

Fondation Raoul Follereau

 

*

Des enfants livrés à la violence, est-ce bien normal ?

Madame, Monsieur

Il s’appelle Innocent .. un prénom contradictoire quand on connaît sa terrible histoire ..

Innocent est un jeune garçon des rues de la ville de Rutshuru, en République Démocratique du Congo.

Un maybobo, comme on dit là-bas. Un de ces enfants errants qui circulent en bandes et harcèlent les passants.

Rien pour inspirer la pitié chez ces gamins en haillons qui sont craints pour leurs vols et leurs menaces.

La police organise régulièrement contre eux des opération d’intimidation violentes.

Il s’agit pourtant de jeunes qui ont l’âge d’être à l’école primaire, et devraient tous être en train d’apprendre à lire et à compter !

Ne pensez-vous pas que ces enfants de la rue méritent mieux ?

Ces enfants livrés à eux-mêmes ont simplement besoin d’un cadre, de règles, et surtout d’affection.

Abandonnés parfois dès l’âge de trois , quatre ans, ces enfants de la rue errent dans les villes, sans avenir autre que la violence, la faim et la rapine ..

Est-il possible de supporter que l’on vole leur enfance à ces garçons et à ces filles ?

Non ! Bien sûr.

Avec vous, nous pouvons leur redonner une espérance et un avenir.

Depuis la rentrée de septembre 2015, comme de nombreux autres maybobos, Innocent a rejoint l ’école Matumaini des Soeurs Pallotines.

Là, 550 enfants sont scolarisés.

Pour les maybobos, l’adaptation est dure, très dure .

Pensez que les premiers matins, ils arrivaient armés de couteaux ou de lames de rasoirs !

Prêts à se défendre contre les agressions qu’ils redoutaient encore. Trop blessés pour comprendre qu’ils pouvaient être aimés.

Innocent, lui, a vite compris qu’il avait une chance d’être aimé. Très désireux d’apprendre il a petit à petit pris l’habitude du rythme scolaire.

Il faut l’approcher pas à pas, l’adopter.

Il faut lui donner à nouveau confiance dans les adultes, dans le monde. Oui, il peut être aimé. Oui, sa vie a un sens. Oui, il peut retrouver l’estime de lui-même et imaginer son avenir.

Avec vous, nous pouvons sortir des enfants de l’enfer de la rue. Les scolariser. Leur offrir un avenir. Leur redonner le sourire.

Au centre Matumaini, Soeur Dominique st la cheville ouvrière de cette ré-humanisation des enfants. Elle agit avec une douceur et un courage hors du commun.

Grâce à votre générosité, nous pourrons soutenir Soeur Dominique. Elle a tout quitté pour ces enfants en détresse, qu’elle prépare à devenir des hommes et des femmes responsables et autonomes.

Avec vous, nous pouvons agir efficacement à ses côtés.

Avec vous, ces enfants livrés à la violence quitteront la rue cette année, définitivement. et retrouveront leur enfance.

je compte sur votre soutien.

.....................................................................Michel Récipion

...............................................................Président du Directoire

Fondation Raoul Follereau - 31, rue de Dantzig - 75015 Paris

Tél : 01 53 68 98 98

www.raoul-follereau.org

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter