Tout déplier Tout replier

 

La grogne de Buren

 

Lu dans le Journal des Arts n° 440 (sept.2015)

Le Progrès - 18 août 2015

Daniel Buren, artiste

"Je ne veux plus mettre les pieds place des Terreaux, tellement ça me retourne. Elle n’es pas nettoyée, les piliers sont noirs. (...) On m’a envoyé des photos depuis mars. C’est insupportable.

Les gens entrent dans un lieu complètement à l’abandon, qui est pourtant situé au coeur de la ville.

Je suis surpris que les habitants ne soient pas plus surpris en se demandant, c’est quoi cette cochonnerie ? (..)

La seule solution, c’est une action en justice, pour qu’ils prennent cela au sérieux."

*

Lyon capitale de la culture après Paris ( ????)

.

"L’installation" de Daniel Buren se trouve juste en face de la Mairie ....( ???)

Le maire de Lyon se désintéresserait-il de l’art contemporain ?

.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter