Tout déplier Tout replier

 

Grand Palais 2015 - Vélasquez

 

Grand Palais

Velazquez

du 25 mars au 13 juillet 2015

Del Mazo

Portrait de l’infante Marguerite en rose et argent (détail) vers 1663

Velazquez n’est plus. C’est son gendre, Juan Bautista Martinez del Mazo (vers 1612-1667) qui poursuit son oeuvre ..

Exposition très inégale ..

54 tableaux sont exposés (soit moins de la moitié de la production du peintre)

A voir :

* le portrait d’ Innocent X. Le pape se serait écrié en voyant son portrait : "Troppo vero !"

Ce tableau a été repris par Francis Bacon qui évoquera dans sa toile, la personnalité terrifiante du pape.

* l’infant Baltasar Carlos avec son nain ou caracolant sur son petit cheval

* de magnifiques portraits du roi Philippe IV

* la Vénus au miroir (moyen)

* les auto-portraits de Vélazquez (sublimes)

Manquent :

- les Ménines (juste une copie)

- les bodegones, ces scènes réalistes exaltant le petit peuple, typiques de la Contre-Réforme.

Les premières salles (années de formation et commandes religieuses) donnent envie de passer tout droit.

Ce que j’ai fait.

Dix-huit artistes participent à cette rétrospective. C’est beaucoup et la comparaison n’est pas toujours en faveur de Vélazquez ..

Certaines salles sont tendues de vert et d’un rouge tapageur ; beaucoup d’espaces très sombres. On passe en se disant que les merveilles sont plus loin.

On finit par les trouver et c’est un ravissement.

Dans la dernière salle, les auto-portraits de Vélazquez sont vivants : le peintre nous regarde ...

Nous sommes récompensés !

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter