Tout déplier Tout replier

 

L’importance du père

 

*

Un questionnaire de l’ UNICEF envoyé à 11.000 participants :

* 5,4% des enfants et adolescents disent quils ne peuvent pas compter sur leur père.

Ce sentiment est nettement plus fort dans les familles recomposées ou monoparentales :

*

27% des enfants et adolescent affiment ne pas pouvoir compter sur leur père

.. "la parole et le regard des pères sont importants dans l’éducation. Il faut valoriser la place du père au sein de la famille.

Un déficit de paternité dont souffrent particulièrement les jeunes filles :

ces dernières sont proportionnellement plus nombreuses à estimer ne pas pouvoir faire confiance à leur père et à ne pas être valorisées par lui.

*

Le sentiment s’exacerbe aussi dans les familles les plus pauvres, où 24% des adolescents estiment que leur père ne les protège pas.

Si la séparation ou l’absence de père est facteur de mal-être, la pauvreté est l’accélérateur de malheur le plus important.

Plus la situation matérielle du foyer est précaire, plus l’adolescent est susceptible d’être malheureux, selon ’létude.

Un phénomène que l’organisation nomme "le cumul des inégalités". Aujourd’hui ,

17% des enfants et adolescent consultés se trouvent en "situation de privation matérielle".

Ils ont répondu négativement à quatre des dix-sept critères qui servent à l’ Unicef pour évaluer la précarité à l’échelle européenne .

* je mange trois repas par jour,

* j’ai au moins un jeu ou un jouet adaptéà mon âge

* j’ai un endroit pour faire mes devoirs au calme ""

*

etc

Article relevé dans un quotidien - sept 2014

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter