» Ministère de la culture - Loi sur la Création - Budget - Education nationale - Classes prépa. » Au sujet de la gratuité des musées. Peut-elle permettre d’élargir leur public ?
 
Tout déplier Tout replier

 

Au sujet de la gratuité des musées. Peut-elle permettre d’élargir leur public ?

 

Août 2014

La nouvelle est tombée :

Alain Juppé, maire de Bordeaux, vient de supprimer la gratuité pour les collections permanentes des musées de la ville.

Il n’a peut-être pas tord.

A mon avis, cette gratuité a été compensée par l’augmentation du prix du ticket d’entrée dans les expositions temporaires.

A Paris, ce prix a atteint des sommets.

D’autre part, cette décision ne convient pas à tous les musées.

Lorsque Jean-François Jarrige était président du musée Guimet (en 2008), il avait fait valoir au ministère de la culture qu’il considérait son musée comme peu représentatif pour une telle opération.

"Je ne suis pas contre ce test ni contre l’éventuelle gratuité des musées, précise-t-il. Mais, si on fait une telle expérience, il faut qu’elle soit conduite avec le maximum de sincérité. Et, dans ces conditions, il fallait mettre un poids lourd type Beaubourg dans la balance."

En outre, Mr Jarrige redoutait les conséquences de l’expérience sur les recettes de billetterie ((300.000 visiteurs) mais aussi sur l’image du musée et donc sur le mécénat qui lui permet d’organiser des expositions temproaires.

* " A qui profite la mesure ?"

* "Dans quel musée ?"

* "Pour quel type de public ?"

Les musées municipaux parisiens ont supprimé les droits d’entrée en 2002. Chaque fois, la mesure a dopé le nombre de visites, avec deux bémols :

1/ "On observe un effet lune de miel au début puis la fréquentation retombe",

souligne Anne Gombault, responsablede la chaire Arts, culture et management à l’ Ecole de management de Bordeaux.

Les grands bénficiaires de la gratuité sont .. les habitués du musée.

A suivre ..

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter