» En France ... tout ce que nous ne supportons plus ! » Le neuf dans l’immobilier - juin 2014
 
Tout déplier Tout replier

 

Le neuf dans l’immobilier - juin 2014

 

François Payelle, Président de la Fédération des promoteurs immobiliers

juin 2014

Ce qui ne va pas :

- coûts de production trop élevés,

poursuivre le travail mené avec le gouvernement sur le coût à la construction

- empilement des normes,

alléger les normes - par exemple limiter le nb de place de parking

- rareté du foncier,

alléger la fiscalité avec la réforme du régime des plus-values sur les terrains constructibles afin d’encourager à vendre.

Il faut aussi que le dispositif d’investissement locatif Duflot soit stabilisé pour 3 ans.

- difficultés financières des acquéreurs

le taux de désistement pour refus de prêt a été multiplié par deux en l’espace de 6 mois

- ..

Chiffres des ventes du 1er trimestre 2014 : 17.300,- logements

+ 3% par rapport à 2013 (519,- logements)

. 5.000,- logements de moins qu’en 2011

10.000,- logements de moins qu’en 2010

Le prix des terrains comme les coûts de construction ne bougent pas.

Pourquoi acheter du neuf aujourd’hui ?

"C’est l’assurance d’avoir un logement dans lequel on n’aura pas de travaux à réaliser pendant 10 ans. C’est un logement assuré de nombreuses garanties, disposant d’excellents performances thermiques, énergétiques, acoustiques .. ce qui rend les charges d’entretien très faibles.

Enfin, un logement neuf dans le cadre de l’encadrement des loyers prévu par la loi Alur, intégrera ces qualités, ce qui rendra la rentabilité locatives pour l’investisseur, un peu plus attractive."

  • -*-

Quelques remarques :

- pas de travaux pendant 10 ans : c’est peu

Il y a de quoi se poser des questions sur la qualité de la construction aujourd’hui..

- un dépôt de garantie d’un mois : ce n’est pas assez.

Quand un locataire quitte un appartement, s’il a fumé, s’il a bouché les aérations, s’il n’a pas nettoyé son logement régulièrement, s’il a abimé des portes de placard par exemple. Cela paraît énorme, mais j’ai personnellement connu ce cas.

Un mois c’est trop peu.

Le blocage des loyers quand tout augmente pour tout le monde. Est-ce bien raisonnable ? Si un loyer est trop cher, l’appartement ne trouvera pas preneur. Le propriétaire baissera de lui-même son prix. Pourquoi légiférer sur tout. Que d’énergie perdue inutilement.

Bilan :

Les propriétaires se détournant de plus en plus de l’investissement locatif,

les jeunes actifs auront donc de plus en plus de mal à se loger.

Tout cela est bien dommage pour tout le monde.

Retraités qui ont investi en vue de leur retraite - je rappelle le montant de la retraite Sécurité Sociale : 1.131,79 euros (et tout les retraités ne la touche pas !) et jeunes qui ne peuvent plus emprunter ..

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter