» Cinéma - DVD et Séries .... à voir (ou à ne pas voir) - publicite » Monuments Men ...5 millions d’oeuvres sauvées
 
Tout déplier Tout replier

 

Monuments Men ...5 millions d’oeuvres sauvées

 

Clooney

"John Goodman se demande ce qu’il fait là : on sent qu’il a à chaque seconde envie d’appeler les frères Coen à la rescousse. Jean Dujardin n’est pas au mieux de sa forme. Hollywood semble désormais enchanté de l’enrôler dans la panoplie du franchouillard vaguement ridicule . Il a grossi. Trop fêté son oscar (ou son divorce) ?

Il y a des Jeep, des batailles, des explosions. C’est plein de ciels noirs et de trahisons. Il faut absolument empêcher le Führer d’avoir le musée dont il rêve.Quand ces esthètes tombent sur une des peintures qu’ils recherchent, ils prennent l’air d’une poule qui vient de trouver un carburateur. C’est la 7ème compagnie à la poursuite de Miche-Ange. etc ..etc.."

  • -*-*-*

Je suis allée voir ce film ...

On s’y ennuie à mourir. Jamais on ne rentre dans le film et à la fin on regarde sa montre ...

Le scénario est très mal ficelé. Les dialogues sont d’une pauvreté telle qu’on s’ennuie ferme ...

Georges Clooney , avec sa petite moustache et ses sourires qui se veulent irresistibles .. hésite entre :

. Clark Gabble

JPG - 71.2 ko
clark

et

. Errol Flinn

JPG - 63.4 ko
errol

Quant à Jean Dujardin, on se demande ce qu’il est venu faire dans cette galère. Heureusement, il disparaît très vite de l’écran.

Je crois que Clooney s’est vengé de l’Oscar obtenu pour sa prestation dans "The Artist" en 2012.

Les autres acteurs s’en tirent à peu près ...

 .-.-.-.

Pourquoi avoir appellé Rose Valland, Claire Simone ???

  • -*-*-*-*

Lu dans Journal des Arts (15 mars)

"Hildebrand Gurlitt, père de Cornelius, était parvenu à covnvaincre les Monuments men qu’il était victime du régime nzazi. Ceux-ci lui avaient ainsi restitué 163 oeuvres en 1950.

Pour un film consacré à la quête d’oeuvres d’art, l’art y est étonnamment peu présent, à l’exception notable de deux oeuvres-clé qui servent de fil rouge :

la Madone de Bruges, de Michel-Ange, ainsi que l’ Autel de Gand, réalisé en partie par Van Eyck,

tous deux volés par les nazis en Belgique et récupéré par les Monuments Men.

Si le films retrace une chasse au trésor de chefs-d’oeuvre, il est loin d’en être un lui-même. Pour s’informer sur le sujet, mieux vaudra lire le livre éponyme de Robert Edsel".

16 mars 2014

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter