Tout déplier Tout replier

 

Un toit doré pour les arts de l’islam

 

Publié, le 7 janvier 2012

Cour Visconti, le gros oeuvre s’achève.

visconti

Vingt ans après la création de la pyramide de Peï, la dernière tranche du Grand Louvre - le département des Arts de l’islam*- n’est plus qu’une question d’aménagement intérieur.

Ce département occupera 2.800 m2 :

- 1.400 m2, au sous-sol (d’une hauteur de 4 m, abritera les pièces sensibles) et

- 1.400 m2, au rez-de-chaussée (au contraire, noiera dans des reflets de lumière changeante, les pièces les plus éclatantes).

Dans les salles situées en surplomb, se trouvent les trésors de la Grèce préclassique, La Joconde et Le sacre de Napoléon.

Cour Visconti

Le toit de forme ondulante pése 135 tonnes. Il laisse passer la lumière naturelle. Cette vague de verre et de métal est fixée sur huit piliers inclinés très discrets.

Cet été, les 13.000 pièces concernées seront installées à proximité de 5.000 autres relevant de la section Méditerranée orientale romaine.

louvre

L’escalier intérieur en béton reliant le sous-sol au rez-de-chaussée a été coulé en une seule fois grâce à un coffrage long de 14 m et haut de 6 m.

Les sols en dalles noires incrustées de copeaux de laiton seront du plus bel effet.

Ils s’harmoniseront élégamment avec l’anthracite foncé des murs et le doré de la verrière.

  • -*-*-*-*-*-

* Huitième département du musée du Louvre

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter