» En France ... tout ce que nous ne supportons plus ! » Toulouse, l’exil de la commuauté juive
 
Tout déplier Tout replier

 

Toulouse, l’exil de la commuauté juive

 

*

Mai 2017

Le plus grand des lieux de culte - à Toulouse - sera la mosquée ... !

A Toulouse, l’exil de la communauté juive depuis les attentats perpétrés par Merah

300 familles ont quitté la Ville rose pour faire leur "Alya", leur retour en Israël, depuis mars 2012.

Ville rose pour combien de temps encore ?

* * * * * *

"C’est moi qui ai trouvé les corps, je suis arrivé quelques secondes après les tirs ..."

Le silence de Jean-Michel Cohen est pesant, ses souvenirs douloureux.

*

Le 19 mars 2012, vers 8 heures, Mohamed Merah vient d’abattre

Jonathan Sandler, ses deux fils Arieh et Gabriel,

et

Myriam Monsonego âgée de 7 ans.

*

Ce matin là, ce père de famille accompagne comme tous les jours ses enfants à l’école Ozar Hatorah.

" Nous avons vécu le massacre en direct. C’était très dur."

*

A Tel - Aviv, six mois plus tard,

" Ici, les gens sont nationalistes, ils aiment leur pays et le respectent. On ne tague pas les mures, on se lève quand il y a une personne âgée dans un bus, les incivilités n’existent pas. Tout le monde respecte la loi. La grande force c’est l’entraide.

En France, on a perdu une bonne partie des valeurs".

"Après l’attentat, nous avons été victimes d’insultes antisémites. Le samedi qui a suivi l’attentat on m’a lancé "on va continuer le travail de Merah et tous vous tuer "

Lu dans la presse le 19 mars 2017

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter