Tout déplier Tout replier

 

Trois hommes jugés à Paris pour vol au MAMVP

 

* 28 janvier 2017

*

Trois hommes jugés à Paris pour le spectaculaire vol de tableaux au Musée d’art moderne de la Ville de Paris.

20 mai 2010

C’est un des plus importants vols de tableaux des dernières années : le voleur présumé et deux acolytes sont jugés aujourd’hui lundi 30 janvier 2017 pour avoir dérobé en 2010 au Musée d’ Art Moderne de la Ville de Paris cinq toiles de

- Picasso (Le pigeon aux petits pois)
- Matisse (La Pastorale)
- Modigliani (La femme à l’éventail)
- Braque (L’ olivier près de l’ Estaque)

et

- Léger (Nature morte aux chandeliers)

jamais retrouvées.

Un casse presque parfait portant, pour les enquêteurs, la signature de "l’homme-araignée".*

Principal suspect, Vjéran Tomic, 49 ans et quatorze condamnations au casier, est autant un as de la varappe qu’un voleur talentueux.

Il frappe volontiers aux carreaux d’appartements en étage des beaux quartiers, prélevant presque sans casse bijoux et toiles de maître.

Arrêté en mai 2011, il avouera rapidement le vol du musée, sans jamais donner le nom de commanditaires. Montant : 100.000.000 d’euros

Mais les toiles restent introuvables ....

Article de France Soir très éloquent ..

Au sujet du système d’alarme du Musée d’ Art Moderne de la Ville de Paris, il est écrit ce qui suit :

"La nuit du vol, armé d’une simple visseuse électrique il a démonté la fenêtre puis, avec un coupe-boulon, a brisé sans difficulté le cadenas verrouillant sommairement un simple rideau de fer.

Selon le JDD, le voleur a été surpris qu’aucune alarme ne se déclenche. Et pour cause, elle était en panne depuis plusieurs semaines. Malgré les 30 caméras de surveillances et les trois gardiens de nuit, Vjeran Tomic est longuement resté dans les lieux, prenant même le temps de démonter les cadres pour ne garder que les châssis."

*

Ce nom lui a été donné par les policiers de la brigade de répression du banditisme de Paris (BRB)

*

On croit rêver ...

*

Vjeran Tomic : français d’origine Croate, basé à Montreuil.

Il s’inscrit dans la lignée des redoutables casseurs originaires d’ex-Yougoslavie, qui, depuis les années 1960, ont fait de la cambriole une de leur spécialité en France.

- Charles Debbasch, pendant que l’éminent juriste dormait, il s’est emparé d’huiles de Bernard Buffet, de pastels de Camille Pissarro, d’une toile d’ Yves Brayer - Butin : 450.000 euros

- le très chic XVI ème, en particulier les secteurs des avenues Foch, Henri-Marin et du président Wilson

- un nouvel immeuble du 16ème dont les occupants sont endormis : deux Renoir, un Utrillo, un Braque, un Derain ainsi que deux Modigliani

- à la porte voisine : une collection de bijoux étrusque Butin : 150.000 euros

*

La France attire des cambrioleurs du monde entier ...

j’ai lu dans un journal, que des mongols prenaient l’avion en direction de notre "beau pays" ..... pour voler.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter