» Centre Pompidou et Pompidou - Metz » Gérard Fromanger - Au Centre Pompidou Paris, jusqu’au 16 mai 2016
 
Tout déplier Tout replier

 

Gérard Fromanger - Au Centre Pompidou Paris, jusqu’au 16 mai 2016

 

*

G. Fromanger

*

Gérard Fromanger appartient au mouvement :

Figuration Narrative

dont Rancillac et Télémaque sont les fondateurs.

Le début des années 70 sera fatal à ce mouvement.

*

Quelques dates :

Naissance à Ponchartrain (Yvelines) en 1939

Commence à faire parler de lui en 1957, il a 18 ans

En 1964, grâce à Alberto Giacometti et à son ami de Jacques Prévert, il entre à la Galerie Maeght, à Paris où il perçoit un salaire non négligeable. Mais qu’il quittera assez rapidement (3 ans après)

Prévert écrira un poème sur son travail, parlant du "rouge Fromanger". Ils se téléphoneront chaque jour, jusqu’à la mort du poète.

Un peintre populaire, même s’il n’a pas été "le Johnny Hallyday de l’art", contrairement à ce que lui avait prédit son premier marchand, Aimé Maeght.

*

Très impliqué en 1968, côté des étudiants.

"Nous étions passionnés de politique , nous voulions lier l’histoire de l’art au monde dans lequel nous vivions. Notre contradiction demeurait entre l’idée de peindre la révolution ou de révolutionner la peinture".

Il travaille en séries : " Les choses à dire sont toujours les mêmes. Alors, il faut faire en sorte que le réel soit toujours frais. Pour passer d’un langage à un autre il y a des courages, des enthousiasmes, des griseries. Il faut davantage avoir envie de gagner ce que l’on ne connaît pas qu’avoir peur de perdre le peu qu’on a. C’est là ma légitimité"

Son ami Serge July :

"Il épuise une idée, va jusqu’au bout des combinaisons possibles. Il vit la série comme un ensemble qui a sa vie propre et qu’il n’ampute pas". La série noie et neutralise toutefois les bonnes trouvailles initiales. "Cela permet aussi à plus de monde de pouvoir acheter, explique un proche. C’est l’idée de jouer tous les coups possibles avec les mêmes dés".

Même si dans l’art c’est difficile puisqu’il n’y a de la place que pour ce que les gens connaissent ".

Plus loin,

"J’ai tenté de réunir les deux grandes autoroutes du siècle, celle tracée par Matisse et Picasso et celle de Marcel Duchamp".

*

L’artiste a souvent recours à la photographie

"La photo est comme une pissotière ou un porte-bouteilles, un objet qui me rapproche de la vie et que j’essaye de déchiffrer".

*

Il descend d’une lignée de peintres.

Il possède depuis plus de vingt ans, une maison en Toscane où il a un atelier. (A Montauto)

*

Entre 1974 et 2015, une trentaine de rétrospectives lui sont consacrées dans le monde et une centaine d ’oeuvres sont entrées dans les collections publiques, musées et fondations. *

Gérard Fromanger est également un dessinateur (Musée des Beaux Arts de Nancy en 2007)

*

2012 - Aux Capucins de Landerneau*, propriété de la famille Edouard Leclerc, l’exposition inaugurale des lieux a été confiée à Gérard Fromanger (qui avait d’abord refusé)

*

* (à l’emplacement de la première épicerie ouverte par E. Leclerc en 1949

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter