» Musée Picasso et le quartier du Marais - Musée de Montmartre » Une occasion manquée - Martin Gropuis Bau Berlin 2006
 
Tout déplier Tout replier

 

Une occasion manquée - Martin Gropuis Bau Berlin 2006
Laurent Le Bon commissaire de l’exposition

 

*

L’Oeil - septembre - novembre 2006

Article de

Philippe Piguet - Critique d’ Art

*

Une occasion manquée

Inaugurée à Berlin fin septembre au

Martin Gropius Bau

par le Premier ministre en personne, l’exposition

"Peinture/Malerei - Centre Pompidou - aus Frankreich seit 1972"

du 23 septembre au 12 novembre 2006

est tout simplement affligeante.

Sur une terre où l’ Ecole de Leipzig fait des ravages, elle devait faire valoir la hauteur de la scène française : c’est raté !

Laurent Le Bon, qui en est le commissaire, s’est dépensé en explications oiseuses pour justifier le concept qui la fonde : le degré zéro du commissariat.

et tout est à l’avenant ..

Pourquoi donc remonter à 1972 ? Ne se serait-il rien passé chez nous depuis tant de temps ?

A quoi correspond cette façon de constituer une liste d’artistes en choisissant l’ordre alphabétique comme critère - sans même le respecter d’ailleurs ?

Qu’est-ce que signifie ce parti pris d’accrocher un artiste par mur en multipliant les exceptions, occasionnant de fait un traitement déséquilibré inacceptable ?

A quelle lisibilité adhère le choix de ne mentionner aucune date d’oeuvre, ni de naissances des artistes, mais les afficher en bout de piste alors même que le visiteur y arrive essoufflé ?

Et c’est sans parler de quelques artistes, uniquement visibles à l’ambassade de France, et dans un temps très limité. sans parler que sur 69 artistes sélectionnées, il n’y a que 9 femmes.

Ajoutons à cela que certaines oeuvres ne proviennent pas, comme annoncé, du Centre Pompidou mais d’autres instances publiques, voire privées.

Bref, question "degré zéro", c’est réussi en effet !

Philippe Piguet

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter