Tout déplier Tout replier

 

Le Mudo à Beauvais

 

*

Au MUDO

Musée de l’Oise

Palais des Evêques-Comtes de Beauvais)

* * * * * * *

exposition temporaire 2015 (dans l’aile Saint Pierre) :

A chacun son jardin

J’ai eu la chance d’assister à l’excellente visite commentée de cette exposition par Sylvain PINTA, attaché de conservation au musée.

*

27 photos (95% originales) d’

Hippolyte Bayard (né en 1801 à Breteuil dans l’Oise, décédé à Paris en 1887)

prétées par le Musée d’Orsay.

Un des plus grands photographes français du 19 ème siècle, il participa notamment, à la très fameuse

Mission Heliographique de 1851,

Voulue par Napoléon III et dirigée par

Prosper Mérimée(1803-1870),

alors Inspecteur général des Monuments historiques.

Cette mission avait pour but, de repérer, grâce à des documents photographiques, les bâtiments mis en péril par les saccages de la Révolution et/ou les ventes aux acheteurs américains (par exemple) de parties de "monuments nationaux", tel que le premier étage du cloître de St-Gilhem le désert, etc (Voir le Musée des Cloîtres à New York).

Seront envoyeés en mission, cinq photographes devenus célèbres depuis : Henri Le Secq, Gustave Le Gray, Auguste Mestral, Edouard Baldus et Hippolyte Bayard.

Leurs prises de vues ont permis la restauration de la Cité de Carcassonne, de la Basilique de Vézelay et de très nombreux autres monuments.

Il existe des ouvrages très documentés sur le sujet.

Dont un imposant ouvrage édité suite à une exposition remarquable sur ce sujet à la MEP.

L’exposition présente des oeuvres, non seulement de photographes mais également d’un grand céramiste :

Auguste Delaherche (1857-1940).

Pour la photographie contemporaine : le photographe hollandais Paul den Hollander, est à l’honneur. Une salle lui est consacrée.

Cette exposition - très complète - vaut à elle seule, le voyage à Beauvais.

Sans oublier bien sûr

* la superbe cathédrale de Beauvais, son horloge astronomique et ses vitraux contemporains.

et

* le Mudo

Mudo

installé dans l’ancien palais des évêques-comtes de Beauvais.

Après plusieurs années de rénovation alliant valorisation patrimoniale et aménagement contemporain, le palais présente depuis sa réouverture en 2015 (à lauqelle j’ai également été conviée) une sélection d’oeuvres du XIXè siècle.

Des paysages de Camille Corot, des portraits de Chassériau, un portrait de

Vierge

la Vierge de Jean-Auguste Dominique Ingres

et le tableau (45 m2) inachevé de Thomas Couture :

Couture

"L’ Enrôlement des volontaires de 1792".

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter