» Les articles de Jean-Christophe Castelain et Natacha Polony » La France reine de la laideur et de l’aberration économique
 
Tout déplier Tout replier

 

La France reine de la laideur et de l’aberration économique

 

Un article de Natacha Polony

"Qui n’a jamais été effaré, à l’abord d’une ville, de cette succession de blockhaus aux couleurs criardes, de ces panneaux à perte de vue, de ces parkings aux dimensions soviétiques ?

Qui ne s’est jamais senti agressé par ces publicités hurlant leurs slogans en lettres disproportionnées ?

Qui, alors, n’a jamais songé que l’ Occident, en ce XXIè siècle, avait inventé un nouveau genre d’univers concentrationnaire, d’autant plus dangereux que l’enfermement y est volontaire ?

Les privilégiés qui peuvent s’échapper de leur pays défiguré auront sans doute remarqué que ni l’Italie ni l’ Espagne ne subissent cette agressioin dont le "plus beau pays du monde", le pays aux 80 millions de touristes, s’accommode sans plus de protestations.

Ah si, à chaque nouvelle implatation, une association de riverains tente un baroud d’honneur, fait valoir la survie des commerces locaux, la qualité de vie, l’esthétique, ... Peine perdue.

Dans le sud de la Frnce, dans ce pays de Giono, de Pagnol, de Mistral, l’horreur est un mode de vie.

Manosque, ville martyre.

Mais le constat vaut partout ailleurs.

Quel lecteur de ces lignes, s’il vit dans une commune de moins de 30.000 habitants, n’a eu vent d’un projet de construction, d ’une nouvelle grande surface dans son secteur ?

Le bassin d’ Avignon compte 250.000 habitants.

Son offre de grandes surfaces équivaut à celle d’une ville de 600.000 habitants.

Et les achats de foncier se poursuivent .

Autour de Carpentras, ville de 30.000 habitants qui compte déjà tout ce qu’il faut d’enseignes diverses et de laideur urbaine, on vit avec le projet d’un nouvel hypermarché et d’une galerie marchande.

Pendant ce temps le cente-ville se désertifie, les commerces ferment et l’ambiance s’assombrit .

Dans toute la France, plus de 50 grandes surfaces ont actuellement en construction, au point que la surface commerciale augmente tous les ans de plus de 3% alors que la consommation évolue à moins de 1%. Et l’équivalent d’un département entier recouvert de goudron en l’espace de dix ans, pour les routes et les parkings.

Dans la colère que le Français ont exprimée aux élections municipales, sans doute y avait-il un peu de cette impuissance face à la dégradation inexorable de leur cadre de vie .

Précisons donc qu’au titre du crédit impôt compétitivité emploi,

Auchan aurait touché quelque 25 millions d’euros.

Carrefour, lui, s’est fait rembourser 125 millions.

Pour le dire autrement, le choix de la France est de favoriser un système qui détrut son urbanisme, sa qualité de vie, son agriculture, ses emplois de proximité (trois emplois détruits pour un emploi créé dans la grande distribution) au profit d’emplois non qualiifés, précaires et générateurs d’une frustration immense

8% de vacance de commerces dans les villes françaises, plus de 10% dans certaines villes comme Béziers et Perpignan.

*

Une seule solution : ne plus mettre les pieds dans les super-marchés.

Diminuer d’une manière drastique sa consommation

Je l’ai déjà dit : ne pas emmener de jeunes enfants faire des courses dans ces endroits qui sentent mauvais la plupart du temps et qui n’ont à proposer que des choses ordinaires.

On est en train de former une génération de consommateurs qui ne jurera que par ces grandes surfaces.

Arrêtons ! les marchés et les petits commerçants existent !

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter