Tout déplier Tout replier

 

Un tableau qui inspira Manet
Autour de Velasquez

 

Pablo de Valladolid

Pablo de Valladolid (vers 1635)

Toile de Velazquez (1599-1660)

Pablo de Valladolid était l’un des bouffons du roi.

Il était sans doute un acteur.

La toile fut d’ailleurs inventoriée sous le titre "Comico" (acteur), ce qui semble confirmer cette thèse. Pablo entra au service de Philippe IV en 1632. Logé hors de l’ Alcaza dés l’année suivante, il mourut en décembre 1648.

Tel un gentilhomme, il est vêtu d’un costume de velours noir surmonté d’une golilla, col blanc plat aui avait succédé à la fraise, dont le port avait été interdit par Philippe IV en 1623.

Il se tient debout, drapé dans une cape comme l’étaient les fonctionnaires du palais. L’artiste a modifé certains éléments de sa composition, notamment la place de la jambe gauche. Pablo est montré dans une attitude déclamatoire : il tend son bras droit alors que de la main gauche il maintient sa cape contre sa poitrine.

Ni sol ni mur ni décor n’entourent le personnage. Seule l’ombre de ses jambes écartées est projetée sur le sol, grâce à laquelle Velazquez produit un effet de perspective. Il s’agit sans doute là de sa recherche picturale la plus audacieuse.

*

Lors de son voyage à Madrid, Edouard Manet (1832-1883) a été fasciné par "cette oeuvre splendide" dont " le fond disparaît, c’est de l’air qui entoure ce bonhomme tout habillé de noir et vivant".

A son retour en France, cette toile lui a notamment inspiré son Joueur de fifre (Paris, musée d’ Orsay)

* Petit journal du Grand Palais n° 444

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter