Tout déplier Tout replier

 

Autre portrait d’ Innocent X par Francis Bacon
Autour de Vélasquez

 

Innocent dix

Etude d’après Innocent X de Velazquez, 1953

*

Hiératique et sûr de lui, le pape Innocent X posa pour Velazquez bien assis sur son saint siège.

Il lui aurait fallu l’être, bien assis, s’il avait pu voir la version de ce portrait que livra Francis Bacon, quatre siécles plus tard.

La peinture fond sur lui et ravage son visage, son crâne, au point de lui arracher un cri de douleur muet.

La surface de la toile semble se dérober sous l’action de cette pluie picturale et les couleurs elles-mêmes paraissent instables et immatérielles.

Il n’y a plus rien à quoi se raccrocher.

Plus rien de palpable.

A nôter que l’Irlandais ne verra l’original de Velazquez qu’en 1988, bien des années après avoir exécuté son tableau.

J.L.

Beaux Arts 64

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter