Tout déplier Tout replier

 

Les cadenas menacent les ponts de Paris

 

Cette tradition est née en 2008 sur certains ponts de Paris

Aujourd’hui les milliers de cadensas accrochés au-dessus de la Seine se multiplient dans des proportions considérables.

De centaines en 2008 à quelque 1600 en 2010, ils seraient aujourd’hui plusieurs milliers.

Le pont ne s’écroulera pas sous le poids des cadenas mais par contre, "les garde-corps grillagés,eux, peuvent voir leurs soudures céder sous la charge. C’est là où se trouve le vrai danger".

Or des pans se sont déjà détachés, comme plusieurs endroits du parapet du pont des Arts en témoignent.

La Ville de Paris en a remplacé trois cet été.

" Si ces masses tombent sur la tête des passagers des Bateaux-Mouches, ce sera le drame"

*

La mairie de Paris qui jurait qu’"à terme, ces cadenas seraient enlevés" , se dit aujourd’hui très attachée à la liberté d’expression dans l’espace public" et n’envisage pas de faire cesser le phénomène"

*

"Pourtant , nous sommes très attendifs à la sécurité des piétons et à la préservation du patrimoine, dit une porte-parole, nous intervenons au moindre risque".

* * * *

Mon opinion :

L’espace public n’est pas un endroit où l’on peut tout se permettre. Bien au contraire.

Nous attendons donc la catastrophe qui ne manquera pas d’arriver un jour.

Ce jour là, il sera trop tard ..

*

Des vendeurs de cadenas ont installé leur commerce in situ, notamment sur le Pont des Arts dans le VIè, édifice emblématique du phénomène.

On devrait, au minimum, les surveiller d’un peu plus près.

Sont-ils enregistrés au registre du commerce ?

Je ne le pense pas.

*

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter