» Galeries, Artistes modernes et contemporains (hors allemands) » Anselm Kiefer à la Royal Academy jusqu’au 14/12/14
 
Tout déplier Tout replier

 

Anselm Kiefer à la Royal Academy jusqu’au 14/12/14
Excellent article de Jeanne Faton pour L’objet d’ Art - nov.2014 (partiel)

 

*

Kiefer

Les Ordres de la nuit, 1996

acrylique et laque sur toile.

*

La Royal Academy présente la première rétrospective majeure consacrée au Royaume-Uni à l’artiste contemporain Anselm Kiefer, offrant un vaste panorama de son oeuvre riche et dense.

Plusieur sculptures, installations et tableaux inédits y figurent.

*

Né dans une famille catholique de la Forêt noire en 1945, Anselm Kiefer choisi d’abord le droit avant de se destiner à l’art et d’étudier à Karlsruhe et à Düsseldorf sous la houlette informelle de Joseph Beuys.

Installé en France depuis 1993, il travaille à Barjac dans le Gard, et à Croissy-Beaubourg en Seine-et-Marne.

La première exposition de Monumenta au Grand Palais en 2007, intitulée "Chute d’étoiles", et l’inauguration au Louvre, la même année, d’un nouveau décor dans un escalier du département des Antiquités égyptiennes, le font alors connaître du grand public peu familier de son art.

La rétrospective de la Royal Academy, chronologique, permet aujourd’hui, par son ampleur, d’appréhender les différentes facettes du travail de l’artiste, et de découvrir ses dernières réalisations picturales et sculpturales.

*

Deux oeuvres lui ont été commandées en 2014 pour cette occasion :

1/ les Âges du Monde, une installation spécifique au coeur du parcours de l’exposition, Velimir Khlebnifov :

. Le Destin des nations : la nouvelle théorie de la guerre, deux magnifiques et monumentales vitrines qui accueillent le visiteur dans la cour de la Royal Academy.

Composées de sous-marins en plomb posés sur le sol d’une mer supposées, ou flottant dans l’air d’un aquarium imaginaire, elles constituent un hommage à l’oeuvre du poète russe futuriste Velimir Khlebnifov qui élabora des théories sur la fréquence des batailles navales.

Elles annoncent aussi d’emblée les thèmes récurrents de l’oeuvre d’un artiste érudit, féru d’histoire et de philosophie ; la poésie, le livre, l’Histoire, l’alchimie des matériaux.

2/ C’est d’ailleurs une autre sculpture monumentale qui trône à l’entrée des salles, une pile de livres ailée, prête à s’envoler, faisant fi du poids du plomb dont les pages sont formées : elle appartient à la série du Langage des oiseaux et en constitue un jalon nouveau.

*

A.K.

Intérieur, 1981 acrylique et papier sur toile,

Amsterdam, Stedelijk Museum

*

Dans la succession des salles qui suit, on retrouve les grandes étapes du travail de Kiefer :

. ses premiers livres d’artiste, ses séries de greniers réalisées en 1971 et 1973, ses vastes représentations d’architectures néo-classiques témoins de ses interrogations sur le passé nazi de l’ Allemagne, sa fascination pour la frontière entre le monde céleste et terrestre (à travers, entre autres le motif du tournesol) et pour les civilisations disparues comme celle de la Mésopotamie ..

Le corps-à-corps de Kiefer avec les matériaux y est toujours patent, sa fascination pour la transformation de la matière aussi, des flammes qui viennent dévorer les premiers ateliers et greniers des années 1970 et 1980, au sable mêlé à l’huile devenu mortier et surtout au plomb : il est omniprésent dans ses panneaux monumentaux, parfois constellés de diamants tel un pan de voûte céleste, après la récupération en1985, du toit en plomb de la cathédrale de Cologne par l’artiste.

Le Rhin (mélancolie), un immense paravent formé de feuilles de plus de trois mètres de haut, dans le droit fil de la tradition germanique de la gravure sur bois et de Dürer, achevé en 2013, et le point d’orgue de cette rétrospective avec toute une salle consacrée aux dernières peintures de Kiefer : elles témoignent d’une irruption nouvelle de la couleur chez l’artiste, avec en filigrame, l’influence des bleus et des jaunes des champs de blé du dernier Van Gogh.

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter