» Aurélie Filippetti » L’affaiblissement du ministère de la Culture
 
Tout déplier Tout replier

 

L’affaiblissement du ministère de la Culture

 

Artclair

"Bilan de la Cour des comptes" :

deux critiques particulièrement pertinentes :

"".. La seconde, plus subtile car diffiicile à mesurer, stigmatise l’affaiblissement du ministère de la Culture.

Didier Migaud, le premier président de la Cour, n’hésite pas à affirmer que :

"Les dirigeants des grands musées (sont) parvenus à s’extraire de l’encadrement des administrations ministérielles."

Que les très médiatisés directeurs des grands musées se soient constitués de baronnies agace la Cour, sans qu’elle le dise vraiment.

Si la Cour des comptes se félicite de l’autonomie acquise par ces établissement, qu’elle appelait de ses voeux en 1997, elle regrette l’incapacité des différents ministres de la Culture à imposer à ces barons une politique nationale cohérente.

De l’absence de contrats de performance ou de lettres de mission aux conflits avec la RMN, en passant par le chacun-pour-soi s’agissant, par exemmple, de l’interdiction de photographier, les différents ministres ont manqué cruellement, d’autorité au cours des dixdernières années.

L’actuel titulaire du poste, .. , en est la parfaite manifestation."

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter