» En France ... tout ce que nous ne supportons plus ! » Thibault de Saint Vincent, président de Barnes International
 
Tout déplier Tout replier

 

Thibault de Saint Vincent, président de Barnes International
Son opinion sur la loi Alur

 

Lu dans le Figaro, 26 juin 2014

Thibault de Saint Vincent

(photo : Jean-Christophe Marmara)

Question :

"En France, la nouvelle loi Alur (accès au logement et à un urbanisme rénové) a-t-elle un impact sur les investisseurs ?"

Réponse :

L’impact est fort. Tout d’abord pour les investisseurs institutionnels. L’alourdissement de la fiscalité, le renforcement des droits des locataires face aux propriétaires fait qu’il n’est plus intéressant de posséder du patrimoine résidentiel destiné à l’investissement locatif.

Et puis, pour les investisseurs privés, le constant est sans appel.

*

Nous réalisions, entre 2009 et 2012 une cinquantaine de transactions par an avec des investisseurs privés qui achetaient des petits appartements destinés à être loués.

Cette année depuis janvier 2014, nous en sommes à seulement ... deux ventes.

C’est bien la preuve du désintérêt des investisseurs privés."

*

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter