Tout déplier Tout replier

 

Musée d’ Art Moderne de la Ville de Paris
UNEDITED HISTORY jusqu’au 24 août 2014

 

Texte de la Société des Amis du Musée

Le Musée d’ Art moderne de la Ville de Paris présente

UNEDITED HISTORY - Iran 1960-2014.

Iran

Composée de plus de 200 oeuvres pour la plupart inédites en France, l’exposition offre un nouveau regard sur l’art et la culture en Iran des années 1960 à aujourd’hui.

L’exposition interroge l’histoire contemporaine de ce pays sous forme de séquences :

. les années 1960-1970

. l’époque de la révolution de 1979

. la guerre Iran-Irak (1980-1988)

Avant

Maryam Riazi, présentatrice du journal télévisé .....

*

*

Texte du MAM :

La génération précédente des "modernistes" s’essouffle, face à une série de transformations idéologiques dans les rapports entre l’élite et le peuple, et surtout face à l’émergence d’une culture liée à la diaspora.

Cette dernière remet en question l’identité iranienne qui s’est développée, presque de façon schizophrène, dans les années 1960-1970, en réaction constante vis-à-vis du miroir de l’ Occident.

Repenser la coexistence de régimes d’images distincts voire antagonistes implique de prendre en compte le rôle prépondérant de la Révolution de 1979.

Cependant, il ne s’agit pas ici de faire de la Révolution l’objet d’étude central, ni de l’isoler du reste de l’histoire, mais au contraire, de se déplacer avant et après, afin de redessiner des lignes de fuite, de restituer les croisements historiques entre peinture, arts graphiques, cinéma et pratiques documentaires. La Révolution de 1979 produit un grand nombre d’images rassemblant des voix et des regards contrastés, en rendant compte des subjectivités autant que des représentations collectives.

Or loin de s’arrêter avec la Révolution ou la guerre Iran-Irak, la modernité ne fait, d’une certaine manière, que (re)commencer.

* *

Après

. . . . . . qui resta en poste à la suite de la Révolution, grâce à l’approbation de l’ayatollah Khomeiny.

. de l’après-guerre à aujourd’hui.

*

L’exposition rassemble une vingtaine d ’artistes issus des années 1960-1970 ainsi que de la plus jeune génération. Elle met en perspective les médiums de la peinture, de la photographie et du cinéma mais aussi des éléments centraux de la culture moderne iranienne (affiches et documents : du Festival des arts de Shiraz-Persépolis à la période de la révolution et de la guerre Iran-Irak).

Qu’ils soient déjà historiques (Bahman Mohassess, Behdjat Sadr, Kaved Golestan, Bahman Jalali) ou issus de la scène contemporaine (Barbad Golshiri, Arash Hanaei ..), tous ont construit leur oeuvre sur une relation critique aux médiums et aux formes.

*

Mieux vaut suivre une visite commentée .. !

 
 

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter